fbpx

Vous avez dit Professeur décrocheur?

Juin 20, 2020 Articles
Professeur décrocheur

France 2 a jeté un « pavé dans la mare » avec un reportage choc parlant de professeurs décrocheurs. Selon l’enquête, diffusée sur la chaîne le 9 juin, environ 40 000 enseignants (5% des professeurs de l’Éducation nationale) ont «abandonné» l’enseignement à distance. Le rapport a fait bondir les syndicats et mis toute la profession dans un terrible émoi.

Il faut dire que depuis la levée des restrictions du confinement, certains français ont le sentiment que la lente reprise des cours est due au manque de mobilisation des enseignants de l’Éducation Nationale. On a tous en mémoire la truculente remarque de Dominique Seux :

« Si les salariés de la grande distribution avaient été aussi courageux que l’Éducation nationale, les Français n’auraient rien eu à manger ».

Dominique Seux

Loin de rentrer dans ce débat politique et de poser un quelconque jugement, EMP s’est interrogé sur ce qui pouvait se passer à l’encontre de ces « professeurs décrocheurs ».

Interrogé sur RTL, le ministre Jean-Michel Blanquer a initialement refusé de confirmer le nombre de « 40 000 enseignants décrocheurs ». D’ailleurs, il a répondu:

« Comme dans chaque métier, vous avez une immense majorité de la corporation qui est remarquable, mais il y a bien sûr des personnes qui n’ont pas été à la hauteur».

Jean-Michel Blanquer

Il a ajouté qu’il envisagera des sanctions, si cette réalité venait à perdurer, avant la fin de l’année scolaire. À la suite de l’interview de monsieur Blanquer, le ministère de l’Éducation a détaillé ces chiffres.

Professeur décrocheur… pas si décrocheur que ca!

La nuance que l’on doit apporter au chiffre global ressort parfaitement :

60 % des professeurs sont présents dans les établissements, 35 % sont en télétravail et 5 % sont empêchés de travailler.

5% : nous parlons de professeurs dont l’âge ou la santé, ne permettent pas un retour en établissement. N’est-ce donc pas faire un faux procès aux enseignants que d’avancer l’argument de l’absentéisme ? 

Afin de remercier les enseignants pour leur mobilisation dans ce terrible contexte, de nombreux parents et élèves ont décidé de s’associer. L’initiative #MerciLesProfs, vient de la volonté de rappeler combien le métier d’enseignant est difficile et essentiel.

Ce hashtag a accumulé plus de 10 000 posts en 24 heures. Cette mobilisation des réseaux sociaux, dans lesquels la jeunesse est majoritairement représentée, montre combien le « PROF BASHING » n’a aucun sens. De nombreux professeurs ont témoigné de leur lassitude de voir à quel point leur profession est dénigrée. Nous avons en mémoire la phrase maladroite de la porte-parole du gouvernement qui avait conseillé aux enseignants « d’aller aider à cueillir des fraises, puisqu’ils étaient en vacances pendant le confinement »… ! Drôle de vacances…

Cette semaine, vous pouvez nous soutenir en votant pour notre projet Explique-moi Pythagore en cliquant ici!. Cela ne prend que quelques petites secondes, mais permet de récompenser des heures de travail de nos équipes pour garantir un service pédagogique de qualité à nos écoliers, collégiens et lycéens. Merci de votre soutien !

Par Daniel A

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *