fbpx

Réouverture des écoles, que retenir?

Mai 27, 2020 Articles
Réouverture des écoles

Il y a 10 jours, nos petits écoliers retrouvaient les bancs de l’école. Jean-Michel Blanquer a également retrouvé des bancs, mais ceux du Sénat. Comme nos petits élèves, le ministre a été interrogé sur le travail effectué pendant le confinement. En effet, ce 19 mai, le ministre a dressé un bilan de la réouverture des écoles huit jours auparavant.

Devant les sénateurs, le ministre de l’Éducation nationale a réitéré le même discours de fermeté : refus de l’« école garderie » et refus d’une « rentrée trop tardive en septembre ». Le ministre a confirmé son propos devant les représentants du peuple français : « il y a un danger à rester à la maison: c’est un risque social et sanitaire ». Le ministre appuie son affirmation sur l’avis de nombreux pédiatres. Ils ont, en effet, récemment confirmé la nécessité de rouvrir les écoles de la République.

Le ministre estime que la réouverture de l’école en mai devrait permettre de mieux préparer la rentrée de septembre. De plus, les sports et la culture occuperont une place plus importante dans l’ « école de la confiance ». Concernant le « Protocole Sanitaire » applicable à l’école, il a assuré que le gouvernement pourrait fournir une assistance aux communautés locales. Cette aide serait incontestablement la bienvenue pour nos nombreuses petites collectivités. Celles-ci doivent, en effet, déjà supporter des coûts supplémentaires, y compris pour l’année scolaire 2020-2021.

Le ministre de l’Éducation nationale a également affirmé que la crise sanitaire allait entraîner des changements en profondeur dans l’éducation des petits français. Selon le ministre cette crise doit nous pousser à repenser la « numérisation des écoles ». Le Covid-19 a, en effet, montré les limites du modèle actuel. Jean-Michel Blanquer a souligné qu’ « Il faut une vision au-delà de la crise, [et que] nous la préparons au travers des Etats généraux du numérique éducatif que nous tiendrons à Poitiers au mois de novembre. ».

Conditions de réouverture des lycées

Le gouvernement devrait également fournir plus de détails sur la réouverture du lycée début juin. En effet, l’exécutif attend les recommandations des autorités sanitaires avant de se prononcer sur la question lycéenne. Par conséquent, cette semaine, le ministre de l’Éducation nationale devrait consulter tous les partenaires et les représentants des élèves du secondaire.

En ce qui concerne l’oral de Français du baccalauréat, le ministre prendra une décision fin mai. Jean-Michel Blanquer ayant déclaré que : « l’oral de français peut être maintenu si les lycées sont ouverts avec des conditions respectant les gestes barrières et l’ensemble du protocole sanitaire. »

Mais alors, qu’en est-il des collèges qui demeurent fermés ?

Réouverture des écoles
CARTE DE FRANCE DU DÉCONFINEMENT PAR DÉPARTEMENT DU 26 MAI 2020

Cette carte de France montre les départements qui sont dans les zones rouges ou vertes. Il faut bien comprendre, que les collèges placés dans la zone rouge devront attendre que le département passe au vert pour rouvrir. Cette fermeture s’applique à tous les niveaux.

Actuellement, la réouverture ne concerne que les classes de 6e et 5e. A noter que cette reprise ne sera possible qu’à l’unique condition que l’établissement se situe en zone verte.

Nous souhaitons une bonne reprise à tous les collégiens qui reprendront le chemin de l’école. Mais également au corps enseignant et aux parents qui participeront à cette « rentrée » de fin d’année.

Par Daniel A

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *